Bien s'écouter pour mieux s'entendre

Le projet présenté sera un compélment à 2 actions déjà menées grâce à la Fondation Orange, et qui concernent la petite enfance et la famille (avec la Maison de Quartier des Epinettes à Reims, son accueil, la PMI et la Classe Passerelle)....

L'intérêt du projet va être de l'élargir progressivement au voisinage, à l'école, à la Maison de Quartier dont la référente famille sera un des acteurs principaux. Ceci visera à intégrer des personnes isolées (famille mono parentale ou grands parents vivant durement leur solitude dans un quartier où ils avaient élevé leurs enfants) mais sera aussi un élément important pour l'intégration de familles: le quartier vient de se compléter de maisons nouvelles qui amèneront des familles dans une mixité sociale élargie.

Ce projet du mieux vivre ensemble est basé sur l'idée que bien écouter chacun dilue la peur de l'autre et réduit les aprioris destructeurs. Dans notre démarche, ce principe commence par la famille et se nomme:
Bien s'écouter pour mieux vivre ensemble.

Il s'agit d'un atelier parental rassemblant un parent et un enfant de 6 à 11 ans qui feront ensemble les chants et la musique percussive et qu'ils feront les mêmes découvertes, rencontreront les mêmes difficultés, les mêmes réussites.

Les chants seront à la fois apportés par les participants et par le musicien intervenant. Ils pourront se retrouver sur un CD à la fin de ce projet.

Outre cet aspect, se développent des services de voisinage: par exemple la garde des plus petits en alternance dans la bibliothèque  de la MdQ qui pourra être faite par un des participants/chanteurs ou par une personne isolée qui souhaiterait s'inégrer dans le groupe.

Bien entendu ces services pourront se développer dans le cadre du quartier tout entier par l'action de la référente famille et aller dans des directions complémentaires, pas uniquement liées au groupe musique.

Ce lien et cette confiance en l’autre seront intensifiés par la reconnaissance du groupe parents enfants qui pourra faire partie des temps forts de l’animation de quartier à travers les rencontres festives, et ses témoignages d’actions possibles telle l’intégration des nouveaux venus avec par exemple des gouters/apéros, la rencontre pour des achats collectifs, l’échange de services….. Ce projet a obtenu l’accord de la CAF à partir du réseau Réap 51 et permettra de commencer les premières rencontres. La MDQ mettra ses locaux, la communication de départ et l’aide de la référente famille pour l’ensemble du projet.

projet soutenu par la